TENDINITES ET TENDINOPATHIES

LE TENDON

Tendinites, tendinoses, calcification, rupture partielle ou totale d’un tendon sont des altérations d’un tendon et font partie globalement des Troubles Musculo Squelettiques (TMS). Ces affections sont souvent retrouvées en Cabinet (même s’ils ne font pas partie de la plainte initiale ayant motivé le rendez-vous) et sont parfois complexes à traiter de part leur chronicité, le mode de vie (stress, alimentation…) et la sollicitation répétée des articulations à travers des gestes professionnels, sportifs.
J’évoque ici les articulations puisque un tendon a pour vocation de faire un pont entre un muscle et un os. La contraction du muscle à pour effet par l’intermédiaire du tendon de déplacer une partie du squelette en utilisant le jeu articulaire.

LES PATHOLOGIES DU TENDON

La sollicitation excessive du tendon va provoquer une lésion de fibres du tendon ( comme des micro lésions musculaires). Cela fait partie d’un processus d’adaptation du corps qui lorsqu’il est sollicité au delà de son habitude et de façon répétée va mettre en place un mécanisme de renforcement. Par conséquent comme pour toute lésion, le corps va mettre en place les mécanismes de réparation en vu de répondre à cette sur-sollicitation. L’inflammation est une conséquence de cette réparation et est plutôt un bon signe lorsque cela survient lors d’une augmentation raisonnable du geste (volume ou amplitude). On aura donc en général le triptyque Rougeur, Chaleur, Douleur ( voir encadré). On est en présence d’une tendinite. Dans un principe général, on évitera donc les anti-inflammatoires.

Ruborcalor, tumor, dolor. Une inflammation est une réaction de défense immunitaire à une agression dont les manifestations ont été décrites dès l’Antiquité : « rubor » (rougeur), « calor » (chaleur), « tumor » (gonflement), « dolor » (douleur).

Lorsque la partie sollicitée est réparée plus solidement qu’auparavant, et c’est notamment tout le principe d’un entrainement sportif, le tendon peut répondre à la sollicitation.

Alors qu’est ce qui peut durablement affecter un tendon comme on peut le voir avec des personnes en arrêt de travail prolongé ou ne pouvant plus exercer leur métier ? En général on va retrouver des consultants qui ont ignoré leur douleur au delà de l’acceptable et ont généré une situation ou les lésions et l’inflammation deviennent permanentes. Ce sont les conditions pour que le corps à bout de solution transforme le tendon en os : c’est la calcification. C’est la meilleure solution que le corps ait trouvé face à cette solution.

On pourra aussi trouver des cas pour lequel la lésion initiale a été mal réparée ( par exemple en ayant pris des anti-inflammatoires qui ont diminué le pouvoir de cicatrisation et de renforcement du corps). Dans ce cas c’est la fonction du tendon qui est diminuée dans son amplitude ou dans l’utilisation répétée. Il n’y a pas forcément d’inflammation, mais une douleur persiste lors de la sollicitation du tendon. On est en présence d’un tendon dont la cohérence n’est pas parfaite : c’est la tendinose.

En général, un tendon douloureux ne va pas provoquer de rupture partielle ou totale du tendon. Celle ci va plutôt intervenir sans crier gare, lors d’une sollicitation mécanique forte sur un tendon dont les fibres sont excessivement raides.

La médecine occidentale dans sa recherche ultra précise va distinguer des affections du corps du tendon et de l’accroche du tendon à l’os par exemple mais de mon point de vue cela n’engendre pas de modification dans la gestion du traitement donc c’est relativement inutile de rentrer dans ce détail. Regardons plutôt une cause que je retrouve tout le temps dans ces cas.

UNE CAUSE FREQUENTE

Mais alors qu’est ce qui fait que le corps, cette machine qui fait tout pour réparer et rendre plus fort en fonction des sollicitions n’arrive pas répondre à la problématique ? Très clairement dans toutes les TMS et en ce qui concerne particulièrement les tendinopathies on a dépassé les capacités d’adaptation du corps qui varient tout au long du temps en fonction de nos activités, de notre condition mentale et émotionnelle etc…
Pour les tendinopathies chroniques on va souvent avoir un ou plusieurs facteurs parmi ceux-ci :

  • la fatigue par manque de sommeil (durée, qualité). C’est durant le sommeil que les tissus se réparent d’un point de vue de la médecine traditionnelle chinoise.
  • l’état de stress (conscient ou inconscient) du sujet qui va affecter son système immunitaire et notamment le mécanisme de réparation des tissus.
  • Une alimentation peu variée, équilibrée, ce qui va engendrer un manque de souplesse des tissus.
  • une utilisation répétée de gestes dans la sphère professionnelle, sportive ou autre

Mais ce que j’ai pu constaté, c’est qu‘une cause était (presque) toujours présente:

  • Une tension dans une chaîne musculaire en lien avec l’articulation touchée.

Et il est facile de comprendre que si on tend un tissus, celui-ci sera moins capable de résister à une sollicitation même peu excessive. A force de répétition, il y aura lésion aux endroits les plus fragiles : cela peut être une lésion musculaire par exemple mais aussi une lésion tendinopathique.

SHIATSU ET YUMEIHO : UN DUO GAGNANT

La première chose à faire lorsque votre consultant vous déclare souffrir d’une tendinopathie n’est pas de lui proposer de mettre du froid, d’utiliser des anti inflammatoires etc… mais plutôt de détendre toute les chaines musculaires en lien avec l’articulation touchée.Et pour ce faire le Shiatsu et la thérapie Yumeiho sont un duo gagnant. Alors bien sur la douleur ne va pas s’estompée tout de suite, mais à court et moyen termes, les conditions seront à nouveau réunies pour que le corps se charge de la réparation adéquate du tissus blessé.

Alors j’associe Shiatsu et thérapie Yumeiho pour plusieurs raisons mais dans un même objectif : diminuer les tensions du ou des groupes musculaires concernés

  • le shiatsu est un outil formidable pour ressentir les tensions musculaires et de les traiter pour peu que l’origine soit non traumatique.
  • la thérapie Yumeiho elle rajoute une composante d’ajustement ostéo-articulaires qui peut aussi être la cause primaire de tension musculaire.

3 réponses à “TENDINITES ET TENDINOPATHIES”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :